samedi 16 mai 2009

La révolution agricole

La révolution agricole désigne l'ensemble des innovations techniques et organisationnelles survenues dans l'agriculture au début du XVIIIe siècle. Cette révolution agricole prépare la révolution industrielle. Nous allons voir d'abord les composantes de cette révolution agricole en Angleterre, puis ses conséquences sur l'émergence de l'industrie.

Au milieu du XVIIIe siècle, l'Angleterre est devenue le grenier de l'Europe : elle exporte des céréales en quantité croissante dans l'ensemble des pays européens. Elle est également le premier pays à connaître la révolution industrielle. Cette place prépondérante n'est pas due seulement aux innovations techniques. De ce point de vue, les Pays-Bas étaient bien plus avancés que les Anglais. Ce qui a permis le passage de la révolution agricole à la révolution industrielle, c'est une innovation organisationnelle : le mouvement des enclosures (passage d'un système de communauté d'administration des terres à un système de propriété privée des terres). Cette innovation a permis d'augmenter la surface des terres cultivables, et donc d'accroître la productivité de l'agriculture.

La raison pour laquelle les Pays-Bas n'ont pas connu de révolution industrielle avant l'Angleterre est qu'ils pratiquaient une culture intensive des terres, c'est-à-dire une augmentation du travail utilisé sur la même surface de terre, ce qui leur donnait un meilleur rendement des terres, mais une productivité faible de leur agriculture. En revanche, les Anglais ont pu pratiquer une culture extensive parce qu'ils avaient la possibilité d'accroître la surface des terres cultivées : ils ont non seulement augmenté le travail utilisé mais aussi la surface utilisée. Ce niveau de productivité agricole élevé a ensuite pu servir de point d'appui pour le développement industriel. La révolution agricole anglaise présente donc deux composantes : une composante technique et une composante organisationnelle et culturelle.

La composante technique tout d'abord renvoie à la rotation continue des cultures et à l'introduction de cultures nouvelles, à l'évolution de l'outillage agricole et à la sélection des semences et des animaux. Premièrement, la rotation des cultures remplace la jachère et la régénération des sols est réalisée à l'aide de pratiques nouvelles : plantation de plantes fourragères régénérant les sols, succession de cultures complémentaires, usage plus abondant de la fumure et introduction de plantes nouvelles pour compléter les cycles de production (les raves et les plantes légumineuses). Deuxièmement, l'outillage agricole évolue : les outils traditionnels comme la charrue sont améliorés (mise au point de socs de charrue en fer, remplacement des bœufs par des chevaux de trait), ils se diffusent (la charrue supplante l'araire, la faux remplace la faucille). Des outils nouveaux sont inventés : le semoir notamment, qui permet de répartir plus régulièrement les doses de semences. Troisièmement, la sélection des races animales se développent systématiquement et scientifiquement à partir XVIIIe siècle. La sélection des semences permet également une amélioration importante du rendement.

La composante organisationnelle et culturelle ensuite renvoie au mouvement des enclosures et à l'apparition de la figure du gentleman farmer. En Angleterre, les « enclosure acts » sont des décisions judiciaires permettant le clôturer les parcelles d'une terre. Apparu au XIIIe siècle pour favoriser l'élevage de moutons, elles se développent à partir de 1720. Ces remembrements ont permis la mise en œuvre de nouvelles formes d'assolement et l'application des innovations techniques. La structure de la population anglaise s'en est trouvée modifiée : d'une part, les yeomen (petits propriétaires fonciers) sont incités à vendre aux grands propriétaires ; d'autre part, les squatters et les cottagers, catégories les plus pauvres de la population agricole installées sur les communaux doivent partir. Ils deviennent ainsi des vagabonds. Ce phénomène est la cause des lois sur les pauvres qui réprimèrent durement ces masses de déshérités. Elles fournissent cependant ensuite la main d'œuvre nécessaire à la révolution industrielle. Quant à la figure du gentleman farmer, il s'agit de nobles anglais qui s'intéressent à l'exploitation agricole et à la mise en valeur des terres. Ces nobles dont l'exemple emblématique est Lord Charles Townshend, s'impliquent directement dans la gestion de leurs terres. Après avoir observé les méthodes de culture pratiquées aux Pays-Bas, il les importe en Angleterre. Il lance alors une mode qui se propage à d'autres gentlemen, ce qui donne lieu à des publications d'articles dans des revues d'agriculture. C'est ainsi qu'apparaît une génération de propriétaires terriens guidés par l'esprit d'entreprise.

Les conséquences de la révolution agricole sur l'émergence de l'industrie sont l'accroissement de la demande de fer et de produits textiles. La révolution agricole conduit à un accroissement des besoins en fer dû aux innovations techniques dans l'outillage notamment. La suppression de la jachère entraîne une augmentation des travaux agricoles. Ainsi l'industrie et l'agriculture se trouvent en interaction croissante. L'augmentation des ressources de l'agriculture a permis de financer les innovations qui, elles-mêmes, sont liées par un effet d'accumulation à l'accroissement des rendements et conduisent à une demande supplémentaire d'équipements. Cette révolution agricole conduit également à un accroissement des besoins en textile. L'accroissement du revenu disponible conduit à une hausse de la demande en coton à cause de son prix avantageux. Le tissu est d'abord importé, puis ensuite seulement le coton qui est filé et tissé sur place. Sa solidité et sa souplesse vont permettre son filage et son tissage mécanique. Ainsi, sous la poussée de la demande, les premières innovations dans le filage du coton marqueront le passage à la production industrielle : l'industrie cotonnière naît en Angleterre à ce moment là, et avec elle le premier pilier de la révolution industrielle.

1 commentaire:

Mes autres blogs