dimanche 21 février 2010

Les institutions financières

Les institutions financières renvoient aux institutions publiques ou privées qui assurent des missions économiques ou financières au niveau national, européen ou international. Parmi les institutions financières françaises, il faut mentionner la Caisse des dépôts et consignation (CDC) et l'Agence française de développement (AFD). Parmi les institutions financières européennes, il faut mentionner la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque européenne d'investissement (BEI). Parmi les institutions financières internationales, il faut mentionner la Banque mondiale (BM), le Fonds monétaire international (FMI), la Banque des règlements internationaux (BRI).

Au niveau français, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) est une institution financière publique créée en 1816. Elle est placée sous le contrôle direct du Parlement et exerce des activités d'intérêt général pour le compte de l'État et des collectivités territoriales (gestion des fonds d'épargne, des régimes de retraite, du service public de la Justice et de la Sécurité sociale notamment les consignations, financement du logement social et de la politique de la ville, des universités, des PME et du développement durable) mais aussi des activités concurrentielles (l'assurance des personnes via CNP Assurances, l'immobilier via le Groupe SNI, le développement des PME et les services).

Créée en 1998, mais héritière de la Caisse française de développement, l'Agence française du développement (AFD) finance les projets de développement économique et social dans les pays en développement en tant qu'opérateur pivot du dispositif français d'aide publique au développement. Elle assure également la promotion de l'économie de la France d'outre-mer. Elle est placée sous la tutelle de plusieurs ministères dont le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi.

Au niveau européen, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), créée en 1991, a pour rôle de favoriser la transition vers une économie de marché dans les pays d'Europe centrale et orientale qui s'engagent à respecter et à mettre en pratique les principes de la démocratie, du pluralisme et de l'économie de marché, et d'y promouvoir l'initiative privée et l'esprit d'entreprise. Elle apporte ses investissements pour promouvoir le secteur privé et ses règles de bonne gestion financière dans 29 pays. Elle encourage le cofinancement et les investissements étrangers directs.

La Banque européenne d'investissement (BEI) a pour principal objectif d'emprunter sur les marchés financiers pour financer des projets au sein de l'Union Européenne. Elle fut créée en 1958 avec le Traité de Rome. Les projets soutenus doivent contribuer au bon développement économique et social des pays membres de l'Union européenne. Ils doivent notamment permettre l'égalisation des différents pays européens, ce qui explique que la Banque investisse principalement dans les zones les plus défavorisées de l'Union européenne. Étant un organisme sans but lucratif, ses prêts sont accordés à des conditions avantageuses.

Au niveau international, la Banque mondiale (BM) a été créé en 1945 sous le nom de Banque internationale pour la reconstruction et le développement, après signature de l'accord Bretton Woods en 1944. Elle accorde son premier prêt à la France en 1947 pour un montant de 250 millions de dollars. Son objectif principal est alors d'aider l'Europe et le Japon dans leur reconstruction, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 60, suite à la décolonisation, elle se fixe comme objectif d'encourager la croissance économique des pays en voie de développement. Au sens strict, la Banque mondiale comporte en réalité cinq institutions : la BIRD, l'AID, la SFI, l'AMGI et la CIRD. Au sens courant, l'expression « Banque mondiale » ne concerne que la BIRD et l'AID qui sont les organismes prêteurs des gouvernements.

  • La Banque internationale pour la reconstruction et de développement (BIRD), fournit une assistance financière à long terme et une aide au développement des pays en développement.
  • L'Association internationale de développement (AID) consent aux pays les plus pauvres des prêts à des taux quasi nul.
  • La Société financière internationale (SFI) promeut la croissance des pays en développement par le biais du secteur privé.
  • L'Agence multilatérale de garantie des investissements (AMGI) encourage l'investissement étranger dans les pays en développement en assurant les investisseurs contre des risques non commerciaux.
  • Le Centre international des différends relatifs aux investissements (CIRD) s'occupe de régler les différends entre investisseurs étrangers et États d'accueil par voie de conciliation et d'arbitrage.

Né des accords de Bretton Woods, le Fond Monétaire International (FMI) et créé en 1945, il est le résultat de la volonté des Etats victorieux de la seconde guerre mondiale de mettre en place un instrument de régulation pour coordonner les politiques monétaires et favoriser la reconstruction. Comptant 29 pays à sa création, le FMI regroupe aujourd'hui 186 pays. Le rôle de cette institution s'est enrichi : en plus de promouvoir la coopération monétaire internationale, elle a pour aussi pour rôle de garantir la stabilité financière, de faciliter les échanges internationaux, de contribuer à un niveau élevé d'emploi et à la stabilité économique, et de faire reculer la pauvreté. Concrètement, le FMI fournit des crédits aux pays qui connaissent des difficultés financières, conditionnés à la mise en place de certaines réformes économiques visant de manière générale à améliorer la gestion des finances publiques et à favoriser une croissance économique équilibrée à long terme.

La Banque des règlements internationaux (BRI) a été créée en 1930. C'est la plus ancienne institution financière internationale. Son statut juridique est celui d'une société anonyme, dont les actionnaires sont des banques centrales. Lors de sa création, elle s'occupe de recueillir et de redistribuer les réparations de guerre imposées à l'Allemagne par le Traité de Versailles. Elle a ensuite servi à distribuer les financements de la reconstruction européenne. Ces diverses fonctions étant devenues obsolètes, elle est à présent un lieu de dialogue des grandes banques centrales. Son rôle est de réaliser la coordination des grandes banques centrales du monde, lesquelles en sont les actionnaires et forment son conseil d'administration. À travers le Comité de Bâle, créé en 1974 à la suite de deux faillites bancaires retentissantes, la BRI joue un rôle majeur en matière de stabilité financière. La concertation qu'elle organise permet d'aboutir à des recommandations renforçant la sécurité du secteur bancaire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mes autres blogs

  • "La biologie n'est pas une science unifiée" - Commentaire La logique du vivant (1970) est une histoire de l'hérédité écrite par le biologiste français François Jacob (1920-2013). Elle se compose de cin...
    Il y a 2 semaines
  • L’innovation - Une innovation est une nouveauté qui apparaît dans un domaine particulier. Elle peut être technologique si elle donne lieu un nouveau produit, mais aussi o...
    Il y a 5 ans
  • - *La rencontre ou Bonjour Monsieur Courbet* (1854) - Gustave Courbet * Sensation de Rimbaud - Second poème du Cahier de Doua Par les soirs bleus d'été, j'ir...
    Il y a 6 ans
  • Nous autres, modernes d'Alain Finkielkraut - Nous autres, modernes, reprend en quatre leçons les cours de philosophie qu'Alain Finkielkraut donne à l'Ecole Polytechnique. Son axe principal est celui d...
    Il y a 7 ans